Antibiotiques


Lettre du 2 novembre 2017 

NE PAS JOUER AUX APPRENTIS SORCIERS AVEC LES PLANTES SOUS QUELQUE FORME QUE CE SOIT ! TISANES, HUILES ESSENTIELLES OU AUTRE...

FAITES APPEL A UNE PERSONNE SERIEUSEMENT FORMEE A LEUR BON USAGE

ET OUI LES HUILES ESSENTIELLES PEUVENT VOUS AIDER A LUTTER CONTRE LES INFECTIONS

Lettre du 2 novembre 2017

"Les antibiotiques c'est pas automatique !"

Comme je l'écrivais voici quelque temps, nous le savons tous désormais que les antibiotiques ne sont pas automatiques et SURTOUT nous savons qu'ils n'agissent pas sur les infections d'origine VIRALE ! la publicité a du bon (parfois !) si nous le savons, les médecins prescripteurs le savent aussi ! eh bien, pas plus tard que ce matin, j'ai assisté à une prescription d'antibiotiques pour un syndrome pseudo broncho-grippal "d'origine virale" a bien précisé le médecin, à plusieurs reprises... dont une fois pour répondre à ma question et il a tout de même prescrit ces chimies !?!  je n'accuse nullement ce médecin et ne cherche pas non plus à faire son procès : il applique ce qu'on lui a appris de manière consciencieuse et scrupuleuse puisqu'il a limité les prises à 2 jours seulement... ou 2 jours de trop ? 

Comment peut-on envisager une autre attitude, une autre vision des choses tant que nous ne changerons pas les habitudes ?

Il faut savoir qu'il existe différentes huiles essentielles qui sont très actives en cas d'infection, quelle qu'en soit l'origine ou le site ! les unes seront plus efficaces pour lutter contre les infections de la sphère ORL, d'autres pour l'appareil urinaire, etc.

Les antibiotiques ne sont pas les sauveurs de l'humanité que nous avons voulu croire (moi comme tant d'autres) ! au contraire, aujourd'hui, il n'agissent plus ! là aussi, j'en ai fait l'expérience au péril de ma vie. Si je n'avais pas appris l'usage des huiles essentielles, je ne serais plus de ce monde, je ne serais plus là, à vous écrire et à vous apprendre un autre mode de soins, une autre façon de prendre soin de soi, de devenir acteur de votre santé.

De plus, information très importante : les huiles sont de véritables médicaments et elles agissent généralement sans avoir besoin de les avaler ! simplement par application au travers de la peau, parfois même, par simple action olfactive ! vous inspirez leur bonne odeur et cela agit ! et oui, elles apportent ainsi leur puissance pour agir en ciblant le responsable du problème de santé du moment et avec un maximum de 3 gouttes par application... (dose adulte)

Apprenons à garder les antibiotiques pour des situations où ils sauront rester efficaces et INDISPENSABLES ! pour le reste, pensez "huiles essentielles" et agissez ! prenez vos responsabilités. Pour information : l'OMS nous met en garde depuis déjà pas mal de temps et annonce quelques 10 millions de morts d'ici 2050 des suites de la résistance de certaines bactéries aux antibiotiques... conséquence de la surconsommation de ceux-ci que ce soit lors de prises conscientes ou par la voie alimentaire. Ceci est un autre sujet dont nous parlerons très bientôt.

"Tout est poison, rien n'est poison, seule la quantité compte." 

Disait Paracelse médecin suisse du XVe siècle

Conscients de cela, il faut également l'être en ce qui concerne les huiles essentielles et leur utilisation 

NE PAS JOUER AUX APPRENTIS SORCIERS AVEC LES PLANTES SOUS QUELQUE FORME QUE CE SOIT ! TISANES, HUILES ESSENTIELLES OU AUTRE...

FAITES APPEL A UNE PERSONNE SERIEUSEMENT FORMEE A LEUR BON USAGE

Cette lettre vous a plu ?

N'hésitez pas à laisser un message ci-dessous et / ou à me contacter si vous souhaitez profiter de mes conseils.

A très bientôt !

****************************************************************************************************************************************

"Les antibiotiques c'est pas automatique !" 

Ce slogan publicitaire, tout le monde le connaît, certains même le chantonnent ! oui mais...

Nous avons du mal à le mettre en application ! j'en veux pour preuve les quelques conversations dont j'ai été témoin. Dont celle-ci pas plus ancienne que le mois d'août 2017 :

Dans la salle d'attente d'un médecin généraliste, une jeune maman et sa petite fille de 5 ans environ. 

"On va chez le dentiste maman, j'ai mal aux dents ?

- Non ma chérie, on va chez le médecin, il va te donner des antibiotiques." 

Le médecin a-t-il accédé à la demande de la maman ? je ne le sais pas et peu importe ! le plus important est cette image de "sauveurs" que portent encore aujourd'hui les antibiotiques ! 

N'oublions pas que ce sont nos demandes, nos attentes qui guident parfois (ou plus souvent...) la plume des prescripteurs. Il n'est pas si loin le temps où, si nous ne sortions pas de chez le médecin avec une "bonne prescription d'antibiotiques", nous avions l'impression que nous n'étions pas bien soignés... 

Si bien qu'une publicité, à une heure de grande écoute, a été nécessaire pour véhiculer le message dans l'esprit des consommateurs : 

"Les antibiotiques, c'est pas automatique"

Ces antibiotiques que nous retrouvions (encore aujourd'hui hélas !) dans le lait, les viandes sont devenus bien moins efficaces pour lutter contre les bactéries. 

Une résistance aux antibiotiques apparaît. 

10 millions de morts sont annoncés d'ici 2050 ! conséquence directe de cette résistance. 

Le temps est venu de devenir l'acteur principal de notre santé ! révisons notre façon, notre mode de soins, de prendre soin de soi... 

Sans doute aurait-il fallu garder les antibiotiques pour des problèmes de santé "plus graves" et rester raisonnablement plus humble... en utilisant des moyens moins radicaux... ? tels que des plantes !

Certes, les chimies de la médecine occidentale sont d'énormes progrès mais à ne pas utiliser sans modération. Et ici, la modération passe par l'abstinence ! 

Oui, des réponses en aromathérapie, en phytothérapie existent pour tous ces maux du quotidien que nous pensions ne pouvoir régler qu'à coup d'antibiotiques et autres chimies aux effets secondaires multiples et trop souvent nocifs ! quand ils finissent par ne plus être efficaces.